Asunción (Paraguay). De l’éducation salésienne à l’engagement dans l’Action Catholique puis au couvent chez les Filles de Sainte Thérèse d’Avila. C’est le chemin de Maria Felicia de Gesù Sacramento, Maria Felicia Guggiari Echeverria, appelée affectueusement par son père « Chiquitunga » à cause de sa petite taille. Elle est béatifiée par le Cardinal Angelo Amato, délégué du Pape François, le 23 juin 2018, dans le stade Nueva Olla d’Asunción, au Paraguay.

Maria Felicia naquit au Paraguay le 12 janvier 1925 à Villarica dello Spirito Santo, l’aînée de sept enfants, de Ramòn Guggiari et d’Arminda Maria Echeverria,. Elle fut baptisée le 8 février 1928 dans sa ville natale. Dès l’enfance elle montra de magnifiques qualités humaines et spirituelles, comme la joie, la sociabilité, l’esprit de service, la simplicité, la modestie qui se manifestaient en actions simples mais éloquentes. A cinq ans elle entra au Collège Maria Auxiliatrice de Villarica, où elle apprit à aimer la Mère de Jésus et à se confier à elle chaque jour. La Vierge occupa dans sa vie un poste très important ; elle l’appelait « ma maman pleine de grâce » et disait : « Je veux seulement t’appartenir, ma petite maman, pour que toi, en me prenant par la main comme une enfant, tu me portes à Lui, l’unique, l’amour exclusif de mon cœur ».

Elle eut une amitié spéciale avec Angel Sauà Llanes, se diplômant en médecine et membre de l’Action Catholique comme lui, qui lui confia son désir de devenir prêtre. Après sa rencontre avec Mère Teresa Margherita del Sacro Cuore, prieure du premier Carmel au Paraguay, elle commença à comprendre quelle était sa vocation : à trente ans elle entra au couvent des carmélites d’Asunción et prit le nom de sr. Maria Felicia di Gesù Sacramento. En janvier 1959 elle découvrit qu’elle était malade d’une hépatite infectieuse. Elle offrit donc sa condition avec la même générosité qu’elle avait eu dans son engagement dans l’apostolat et avec laquelle elle renonça à ses sentiments pour son ami. Elle mourut le 28 avril 1959, à 34 ans. Ses restes mortels reposent depuis le 28 avril 1993 dans la chapelle du Carmel d’Asunción.

Elle fut déclarée Vénérable le 27 mars 2010. Le 6 mars 2018 la Pape François autorisa la promulgation du décret relatif à un miracle obtenu par son intercession. La béatification de Chiquitunga a lieu le 23 juin 2018, à Asunción.

Un modèle de vie pour les jeunes du Paraguay

« Je t’offre tout Seigneur ! » fut la devise de sœur Maria Felicia, qui réellement et héroïquement s’est toute donnée pour l’Eglise, soit pour les pauvres, soit pour les prêtres, comme elle souhaitait que son ami devienne.

Le Pape François aux jeunes du Paraguay, le 12 juin 2015, parlant de Chiquitunga, dit : « Comme beaucoup d’autres elle montra que le chemin de la Béatitude est un chemin de plénitude, un chemin possible, réel. Il remplit le cœur. Les saints sont nos amis et nos modèles qui ont désormais fini de jouer dans ce « champ », mais deviennent des joueurs indispensables que l’on observe pour donner le meilleur de soi. Ils sont la preuve que Jésus n’est pas un « vendeur de fumée », que sa proposition est plénitude. Mais surtout c’est une proposition d’amitié, de véritable amitié, cette amitié dont nous avons tous besoin ».

Beata Maria Felicia di Gesù Sacramentato

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.