Cantalpino (Espagne). Les 29 septembre 2019, a eu lieu à Cantalpino (Espagne), l’inauguration du Centre de spiritualité “Sr. Eusébia Palomino ».

Les dévots et les sympathisants de la Bienheureuse sont arrivés sur le lieu de la naissance de la Bienheureuse Eusébia Palomino avec différents moyens de transport, des chars et des voitures de Madrid, de Salamanque et de Béjar. Peu à peu les environs de la maison natale et de la Paroisse sont devenus un point de rencontre, un lieu d’échanges et d’histoires que les anciens du village connaissent sur sr. Eusébia et sa famille.

La rencontre a commencé par la Célébration Eucharistique, présidée par le salésien Don Eugenio Alburquerque dans l’Eglise paroissiale, où l’on conserve les fonts baptismaux où sr. Eusébia a été baptisée. Don Eugenio a expliqué à tous, combien c’était émouvant pour lui car il peut attribuer à la prière d’intercession de la Bienheureuse, l’issue positive d’une grave maladie. Don Samuel Segura, vicaire de la Province « Santiago el Mayor » et les Directeurs des maisons salésiennes de Salamanque concélébraient avec lui.

Une messe castillane avec des moments accompagnés de la dulzaina et du tambourin et par un groupe de femmes et d’enfants vêtus en costume de charro. A la fin de l’Eucharistie, sr. Elisabetta Perez, Vicaire provinciale, a transmis à toutes les personnes présentes, les paroles de proximité de Mère Générale de Filles de Marie Auxiliatrice, sr. Yvonne Reungoat. Elle exprima aussi sa reconnaissance aux autorités, aux architectes et aux techniciens, à l’entreprise de construction et surtout à tous les organismes et bienfaiteurs, qui de diverses façons, ont collaboré à la réalisation du Centre de spiritualité. A toutes les communautés de Salésiennes de l’Ecole de Salamanque qui ont soutenu ce rêve.

Après la messe a eu lieu le premier pèlerinage, guidé par l’effigie de la Bienheureuse, de la paroisse à la place dédiée à sr Eusébia, où se trouve la maison natale et le nouveau Centre de Spiritualité. Là on fit la lecture du texte écrit par Francisco Lòpez Celador, enfant du pays, neveu de S. Caridad, salésien et ami de sr. Eusebia, qui est souvent cité dans ses lettres.

«Elever sur cette place, qui déjà porte son nom, ce nouveau centre sera un lieu salésien d’affirmation qui maintiendra vivante la mémoire de notre concitoyenne et en même temps, ce sera un phare qui éclairera un nouveau chemin de pèlerinage : celui qui conduit au Centre de spiritualité « Sr. Eusebia Palomino », en Cantalpino. Dans cette terre castillane on parle du Chemin de Saint Jacques, des itinéraires de la Sainte d’Avila et à partir d’aujourd’hui, de la route qui conduit à la maisonnette où naquit la salésienne dont on parle beaucoup, parce qu’elle vécut et mourut en sainte. Au bout de cette route, à partir d’aujourd’hui, il y aura une nouvelle maison salésienne. En plus de la « cabane », qui a vu la naissance de sr. Eusebia, il y aura des lieux de logement et de travail pastoral, avec une chapelle afin que ceux qui le désirent puissent venir pour parler d’eux-mêmes au Seigneur, à Marie Auxiliatrice et à sr Eusebia», ce sont les paroles de la Proclamation qui a accueilli le désir que Cantalpino soit un nouveau lieu de pèlerinage.

Une proclamation qui dans ses dernières paroles a su interpréter le désir de tous, comme aujourd’hui nous défie la joyeuse et simple sainteté de cette Fille de Marie Auxiliatrice. « Si ce n’est pas trop vous demander, sr. Eusebia, aidez-nous et accordez-nous la grâce de pouvoir assister à votre canonisation. Comme ce sera beau d’entendre : « sr. Eusebia Palomino, la sainte de Cantalpino ». Paroles qui ont suscité aussi un applaudissement.

Tout cela a été complété par la bénédiction des nouveaux locaux, qui comprennent : une chapelle, une salle de musée et une autre petite salle en étage, en plus de celles qui existaient : la maison natale et les locaux mis à disposition pour le logement et les activités pastorales.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.