Rome (Italie). En débutant la circulaire n. 1038, la Mère Générale de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, Sœur Chiara Cazzuola, exprime sa gratitude pour la Journée mondiale de la reconnaissance, célébrée à Maputo dans la Province mozambicaine Saint Jean Bosco, le 26 avril 2024 : à la Provinciale, Sr Carolina Ilda Hermínio, et à toutes les sœurs de la Province pour leur préparation soignée, aux FMA, aux communautés éducatives et aux membres de la Famille salésienne, pour les expressions d’affection et de proximité et pour les gestes concrets de solidarité.

Vers le 150e anniversaire du premier départ missionnaire des FMA

En rappelant l’anniversaire important pour les Filles de Marie Auxiliatrice, en 2027, du 150e anniversaire du départ des premières missionnaires de Mornèse vers l’Uruguay et ensuite vers l’Argentine, la Mère souligne que « chaque anniversaire important est un appel à retourner aux racines de notre histoire, aux sources de notre spiritualité » et fait écho aux paroles du Pape François à l’assemblée capitulaire, le 22 octobre 2021 : « N’oubliez pas la grâce des origines, l’humilité et la petitesse des débuts qui ont rendu transparente l’action de Dieu dans la vie et le message de ceux qui, émerveillés, ont commencé ce chemin ».

C’est un anniversaire qui nous invite à redécouvrir l’appel missionnaire, qui fait partie de l’identité des FMA depuis le début et qui, cependant, ne se trouve pas toujours dans les œuvres comme « un feu brûlant, dynamique et fort. Nous semblons plus préoccupées par les résultats professionnels que par les résultats éducatifs. L’ardeur du Da mihi animas cetera tolle et la consigne reçue par Marie-Dominique – À toi, je les confie – semblent s’être endormis, » note la Mère.

Malgré le fait que la société, de plus en plus déchristianisée, semble uniformiser toute intervention éducative, « le rêve de Don Bosco et de Mère Mazzarello résonne encore plus fort dans nos cœurs », et nous encourage donc à « redécouvrir, avec plus d’enthousiasme et de responsabilité, le sens de la mission, du “marcher ensemble” comme communauté éducative avec les jeunes, pour leur montrer des raisons d’espérer et de se réjouir en Jésus », à travers le témoignage et la passion charismatique, qui trouve ses racines dans la mystique du da mihi animas et dans l’ascétisme du cetera tolle.

Un itinéraire de conversion du cœur

Mère Chiara partage ensuite la réflexion faites avec les sœurs du Conseil général en vue de la célébration officielle du 150e anniversaire du premier départ missionnaire des FMA, le 14 novembre 1877, deux ans après la première expédition missionnaire des frères salésiens (11 novembre 1875), et informe qu’il sera précédé d’une préparation de trois ans, du 14 novembre 2024 au 14 novembre 2027, « un parcours personnel et communautaire de conversion du cœur et de reconnaissance envers le Seigneur pour les merveilles accomplies au cours de notre humble mais courageuse histoire missionnaire. (…) il est vital et urgent de réveiller le feu de l’esprit missionnaire, caractéristique particulière de notre identité charismatique. »

« Célébrer avec un cœur reconnaissant l’ardeur missionnaire de l’Institut pour raviver, dans le monde contemporain d’aujourd’hui, l’élan prophétique de notre charisme comme don à l’Eglise et à l’humanité» est l’objectif des trois années de préparation, tandis que le slogan est :

« Il est temps de raviver le feu – 150e anniversaire des missions des FMA » (L 27).

Avec le souhait d’un processus qui « touche vraiment nos vies et nous aide à nous laisser impliquer dans un nouvel appel missionnaire », on explicite la programmation des trois années, dans lesquelles ne manquent pas les grands événements de l’Église et de l’Institut, y compris le Jubilé 2025, les Vérifications triennales et le XXVe Chapitre Général. La première étape sera initiée par la célébration du Centenaire de la naissance au ciel de Mère Catherine Daghero (1924-2024).

Pour être concrètement une « communauté en sortie » et favoriser un nouvel élan missionnaire, nous proposons la prise en charge de projets en faveur des mineurs non accompagnés et l’engagement dans la nouvelle évangélisation en Europe, également par l’envoi et l’accueil de missionnaires d’autres continents, en favorisant l’envoi en mission de laïcs ouverts et préparés.

Chaque Province est également invitée « à redécouvrir son histoire missionnaire, en étudiant les figures des missionnaires qui sont partis de là ou qui sont arrivés pour apporter le charisme salésien ». À ce propos, Mère Chiara suggère de « valoriser et d’impliquer les sœurs qui font partie de l’Association des Chercheurs d’Histoire Salésienne (ACSSA), d’autres Filles de Marie Auxiliatrice et des laïcs passionnés, pour entreprendre des recherches dans les archives provinciales et territoriales, afin de faire ressortir des aspects encore inconnus de l’histoire de l’Institut et des Provinces ».

La circulaire ne peut que se terminer par une référence à Marie, « Mère, Maîtresse et première Missionnaire de l’Évangile », qui nous accompagne et nous précède sur ce chemin particulier et à qui nous confions « la paix entre les peuples, nos communautés en difficulté, les jeunes et les jeunes hommes et femmes que nous aimons avec une prédilection charismatique particulière ».

Enfin, la Mère souhaite une bonne fête de Marie Auxiliatrice à toutes les FMA, à leurs familles et aux Communautés Educatives.

Circulaire n° 1038

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.