Vérone (Italie). Le 18 mai 2024, à la veille de la Pentecôte, le pape François a effectué une visite pastorale à Vérone, en Vénétie.

Accueilli à son arrivée par Mgr Domenico Pompili, évêque de Vérone, par Luca Zaia, président de la Région Vénétie, par Demetrio Martino, préfet de Vérone et par Damiano Tommasi, maire de Vérone. Le Pape a rencontré des prêtres et des personnes consacrées, des enfants et des garçons à la Basilique de San Zeno, il a présidé la rencontre “Arène de la Paix – La Justice et la Paix s’embrasseront” dans l’Arène de Vérone, il a ensuite rejoint les prisonniers, les policiers pénitentiaires et les volontaires de la prison de Montorio et enfin, après le déjeuner avec eux, il a célébré l’Eucharistie au stade Bentegodi avec des milliers de personnes. (Programme avec discours et homélie)

Les Filles de Marie Auxiliatrice de la Communauté B. Laura Vicuña, de la Province S. Maria D. Mazzarello (ITV), qui ont participé à quelques moments, racontent les émotions de la rencontre avec le Saint-Père :

Une fête de la Pentecôte vraiment spéciale que nous avons vécue samedi 18 mai : l’Église de Vérone a reçu un grand cadeau avec la visite du Pape François, ainsi que la petite communauté des Filles de Marie Auxiliatrice, présente dans la paroisse salésienne de Santa Croce, qui a pu le rencontrer et l’écouter à certains moments de la journée mouvementée, à la Basilique de San Zeno puis au Stade Bentegodi.

Le Pape a rencontré une Vérone aux multiples visages, la Vérone pieuse et recueillie des religieux et des prêtres, celle enthousiaste des jeunes, celle active de la société civile, celle qui souffre de la prison. Tout le monde l’attendait avec enthousiasme et l’a accueilli avec beaucoup de chaleur.

En tant que religieuses, avec les prêtres et de nombreuses autres personnes consacrées, nous avons toutes participé le matin à la rencontre avec le Pape à la Basilique de San Zeno, patron de la ville. Nous avons été surpris car, même si nous sommes arrivés très tôt, la basilique était déjà pleine et il y avait déjà beaucoup d’enfants qui attendaient sur la place. Tout s’est déroulé avec  ordre et tranquillité, avec un grand nombre de bénévoles. Nous avons également été frappées par l’attention et le temps que le Pape a consacré aux moniales cloîtrées lorsqu’il a commencé la rencontre à San Zeno.Une des sœurs âgées raconte : « J’ai été frappée par sa simplicité, je suis rentrée à la communauté  sans plus me sentir fatiguée, ce fut une rencontre inoubliable. Cela m’a donné un grand élan spirituel, comme si j’avais rencontré le Seigneur Jésus qui nous encourage à aller de l’avant.” Une autre sœur a réussi à toucher la main du Pape avec une grande émotion : « Je veux toucher le Pape », se disait la religieuse et elle a essayé de trouver un passage  pour atteindre la barrière par où il passait et elle a réussi, ne serait-ce que pour un instant! Puis elle dit : “J’ai vu le Pape plusieurs fois, mais il ne m’a pas ému comme par le passé, parce que je sentais qu’il m’était plus familier”. La Directrice, Sœur Eliana Biffi, déclare : « J’ai écouté attentivement le discours que le Pape nous a adressé parce que j’ai senti qu’il s’agissait d’un dialogue à cœur ouvert. J’ai été touchée surtout par ses paroles, lorsqu’il nous a invités, quand nous vivons des moments sombres et décevants, à nous souvenir de notre premier appel et à résister, il l’a répété à plusieurs reprises”.

Au stade Bentegodi, la Messe célébrée par le Pape à l’occasion de la Pentecôte a conclu cette journée de célébration. Sœur Eliana raconte : « J’étais là avec un groupe de notre paroisse salésienne de Santa Croce, composé de catéchistes, de jeunes, de familles. L’attente a été très longue, de 11h00 à 16h00, avec l’animation des jeunes de la pastorale diocésaine de la jeunesse. Mais cela en valait la peine car c’était agréable d’être là avec 31 000 Véronèse de tous âges, chantant et répétant l’ola des dizaines de fois dans les tribunes et criant en rythme « Papa Francesco ! ». Un enthousiasme que la fatigue n’a pas atténué jusqu’à l’arrivée du Saint-Père, qui a été accueilli par de grands applaudissements. Il devait être très fatigué en fin de journée, mais il s’est quand même arrêté pour dire bonjour le long du périmètre du stade, s’arrêtant notamment près des personnes handicapées.

Voici les témoignages de quelques jeunes :« Cela fait des mois que nous espérions cette rencontre spéciale ; sans attentes mais avec une grande joie dans le cœur, un fort enthousiasme ! Aujourd’hui, nous avons vu tant de beauté : 31 mille fidèles rassemblés, des jeunes joyeux et énergiques, chantant, dansant, beaucoup de salutations mais surtout un grand désir de rencontrer le Pape François et de l’accueillir de la meilleure façon possible dans notre ville.

Une fois de plus nous avons été surpris par son humanité, son envie réelle  de nous rencontrer.  

Le thème abordé, Justice et Paix, a touché chacun de nous en raison de sa forte pertinence en raison des guerres dans le monde, de la culture du gaspillage et du fait de pouvoir voir tant de personnes unies pour un plus grand bien, en vérité, cela nous a donné tellement d’espoir. . Aujourd’hui, nous avons ressenti des émotions puissantes, capables de nous faire faire de petits pas même dans notre vie quotidienne, lors de la rencontre avec notre frère !”.

Merci, Pape François ! Que l’Église de Vérone connaisse un nouveau printemps, soutenue également par le message d’espérance que vous nous avez apporté et par l’Esprit qui vit en nous.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.