Espagne. Le 9 février 2022 célèbre la mémoire liturgique de la Bienheureuse Eusebia Palomino Yenes, Fille de Marie Auxiliatrice qui a vécu en Espagne (1899-1936), béatifiée à Rome par Jean Paul II le 25 avril 2004. Sœur Mercedes Muñuz Sánchez, FMA de la Communauté Marie Auxiliatrice de Cadix, de la Province Marie Auxiliatrice (SPA) souligne ses qualités de Catéchiste :

Fu sœur Carmen Moreno, femme d’une charité héroïque, elle aussi béatifiée en 2001 par Jean Paul II, qui sut découvrir dès son arrivée en tant que Directrice à Valverde, la perle cachée qu’était sœur Eusebia, qui lui avait été confiée par le Seigneur.

Sœur Eusebia remplissait les fonctions les plus humbles de la maison, toutes liées au service de la cuisine, de la conciergerie, du potager et de l’infirmerie. En ce qui concerne l’apostolat, elle était chargée du soin des filles les plus jeunes et des personnes les plus pauvres et les plus simples de l’oratoire du dimanche. Elle était, cependant, admirable dans la catéchèse et beaucoup de petites filles s’approchaient d’elle, poussées par la curiosité envers une personnes qui, bien que peu instruite, pouvait donner des explications aussi élevées des choses surnaturelles.

C’est à l’école de Valverde qu’elle diffusait son parfum de sainteté et son esprit salésien, transmettant à tous un exemple de simplicité, d’humilité, de joie et de service, même si, selon les témoignages recueillis, depuis son enfance puis à Salamanca, elle remplissait déjà cette mission.

Les petites filles furent vite attirées par les histoires des aventures missionnaires, des vies des saints, d’épisodes de dévotion mariale, ou d’anecdotes sur Dom Bosco, dont elle se souvenait grâce à une bonne mémoire et qu’elle savait rendre attractif avec passion et une foi simple. Sœur Eusebia profitait de chaque moment et de chaque lieu, en particulier de la chapelle, afin d’enseigner aux jeunes filles de l’Ecole, les vertus chrétiennes et, en particulier, que la vraie sagesse réside dans la paix et l’union avec Dieu. Elle parlait des Saintes Ecritures, dont elle était amoureuse, et le communiquait partout où elle allait. Aux étudiants, elle soulignait l’importance d’une confession et d’une communion fréquentes.

L’enseignement de sœur Eusebia dans ses catéchèses, de manière simple et à la portée de ces jeunes filles, était celles de Dom Bosco : la fuite du péché, l’amour pour l’Eucharistie et les conditions pour la recevoir et l’amour à la Vierge Marie.

Tout dans sœur Eusebia, reflétait l’amour de Dieu et son fort désir de le faire aimer. Elle ne perdait jamais une occasion de s’approcher des jeunes filles et des personnes âgées de toutes classes sociales afin de transmettre le message de l’Evangile.

C’était une occasion qu’elle ne perdait pas même lorsqu’elle écrivait, comme en témoignent ses Lettres : dans celles-ci se trouve une grande variété de thème de catéchèse. On peut prendre par exemple la Lettre N°43, qu’elle écrivit à sa mère qui, bien que non datée, est certainement de l’été 1923. Sœur Eusebia s’exprime dans un langage très clair, révélant l’élan qu’elle avait afin de communiquer à tous son amour pour Dieu et la requête de ne pas s’opposer à Lui.

Ses sujets préférés étaient : l’amour de Jésus pour tous les hommes, qu’il a sauvés par sa Passion, les Saintes plaies de Jésus, la véritable dévotion mariale et la dévotion au Cœur de Jésus. Les autres thèmes de catéchèse étaient la charité, la chasteté, l’humilité, l’obéissance, la mortification et la pénitence. Elle n’oubliait pas non plus le thème social, qui se reflète dans la lettre N°50 adressée à Doña Dolores Fleming de Zarza, se référant aux ouvriers de ses usines et des terrains agricoles. Elle soulignait également souvent les thèmes de la famille et de l’éducation chrétienne dans l’environnement familial.

C’est précisément l’âme de l’apostolat de sœur Eusebia pendant sa brève existence : être catéchiste de jeunes filles, des jeunes, des mères de famille, des séminaristes et des prêtres. ‘’Il n’y a probablement pas un curé dans toute l’Espagne –dit-on dans le procès de Béatification – qui n’ait pas reçu une lettre de sœur Eusebia sur l’esclavage marial’’.

1 COMMENTAIRE

  1. com imensa alegria celebramos hoje a memoria da Beata Ir Eusebia Palomino exemplo de santidade humildade simplicidade e muita piedade.. Uma vida breve mas intensa no exemplo
    e na vivencia do sistema preventivo salesiano de F M A .Beata Ir Eusebia del Camino guia-nos
    na nossa caminhada hoje e sempre

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.