Rome (Italie). Du 2 au 6 décembre 2021, le Pape François effectue son 35ème voyage apostolique à Chypre et en Grèce, au cœur de la Méditerranée, pèlerin sur les traces des premiers grands missionnaires, en particulier Paul et Barnabas.

Dans son message vidéo avant le départ, le Saint Père a défini ce voyage comme un ‘’pèlerinage aux sources’’ :

  • aux sources de la fraternité, afin de marcher dans la synodalité, avec respect et fraternité apostolique avec les Eglises Orthodoxes : ‘’Comme des frères dans la foi j’aurai la grâce d’être reçu par vous et de vous rencontrer au nom du Seigneur de la paix’’. Et pour encourager les frères et sœurs catholiques, les ‘’petits troupeaux’’ dans ces terres.
  • aux sources de l’Europe antique : terre de développement de grandes civilisations et d’épanouissement culturel qui, à travers la Mer Méditerranée ont vu se répandre l’Evangile, ‘’la mare nostrum’’, qui relie tant de terres, nous invite à naviguer ensemble, non pas à nous diviser en allant chacun pour son propre compte.
  • aux sources de l’humanité : ‘’La mer, que beaucoup de peuples entoure, avec ses ports ouverts rappelle que les sources du vivre ensemble sont dans l’accueil réciproque’’. Le Pape rappelle les nombreuses victimes de la ‘’mare nostrum’’ et ceux, qui arrivés par la mer, trouvent l’hostilité : ‘’Ce sont nos sœurs et nos frères’’. Parmi les étapes, l’île de Lesbos, destination d’une visite en 2016, ‘’dans la conviction que les sources de la vie commune seront de nouveau florissantes uniquement dans la fraternité et dans l’intégration : ensemble’’.

‘’Ce sera un voyage où nous toucherons les blessures’’ a déclaré le Saint Père alors qu’il était encore en vol, en rappelant les souffrances des migrants, les divisions et le chemin encore difficile du dialogue, dû à la coexistence de multiples cultures et religions.

A son arrivée à Chypre le 2 décembre, lors de sa première rencontre avec les Prêtres, les Religieux et les Religieuses, les Diacres, les Catéchistes, les Associations et les Mouvements Ecclésiaux de Chypre à la Cathédrale Maronite de Notre Dame des Grâces à Nicosie, le Saint Père a réitéré l’importance de la fraternité, afin de cultiver ensemble le rêve de l’unité :

‘’Nous avons besoin d’une Eglise fraternelle qui soit un instrument de fraternité pour le monde. (…) Nous sommes frères, aimés d’un seul Père. Vous êtes plongés dans la Méditerranée : une mer d’histoires différentes, une mer qui a été le berceau de nombreuses civilisations, une mer d’où, aujourd’hui encore, des personnes, des peuples et des cultures du monde entier débarquent. Avec votre fraternité, vous pouvez rappeler à tous, à toute l’Europe, que pour construire un avenir digne de l’homme il est nécessaire de travailler ensemble, de surmonter les divisions, d’abattre les murs et de cultiver le rêve de l’unité. Nous avons besoin de nous accueillir et de nous intégrer les uns les autres, de marcher ensemble, d’être tous sœurs et frères !’’.

L’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice accompagne avec la prière le voyage du Pape François, pèlerin aux racines de la chrétienté et ambassadeur d’espoir et de paix.

Le programme du voyage

Il programma del Viaggio

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.