Bologne (Italie). Le 15 mai 2024, des enfants des écoles primaires et secondaires de l’Institut Maria Ausiliatrice de Bologne des Filles de Marie Auxiliatrice de la Province Mère du Cénacle (ILS) ont symboliquement occupé le « Crescentone » – le trottoir surélevé de la Place Maggiore fait de granit blanc et rose – pour mettre en scène une flash mob intitulée : « La légalité descend sur la Piazza ».

L’événement est le résultat d’un cours de formation sur la légalité, réalisé par toutes les classes en fonction des objectifs spécifiques de chaque groupe d’âge, qui a travaillé sur le respect des règles et des personnes – pairs, enseignants et tous ceux qu’ils rencontrent – dans le cas des plus jeunes, tandis que les plus âgés ont commencé à parler de la culture de la légalité à travers des textes et des témoignages tels que ceux du Père Pino Puglisi, Giovanni Falcone et Paolo Borsellino, qui ont été clairs sur ce qu’il vaut la peine de se battre et d’aimer, au point de le témoigner de leur propre vie.

Les garçons se sont laissé guider par des valeurs fondées sur la justice et la beauté – le respect, l’égalité, le partage, l’honnêteté et la responsabilité – pour devenir, comme le souhaitait Saint Jean Bosco, « de bons chrétiens et d’honnêtes citoyens ». Ils ont écrit les principes, les faits, les actions, devant lesquels ils ont crié haut et fort : « Je ne tolérerai pas cela ».

Les garçons et les filles de l’école secondaire ont commencé le parcours en lisant le manifeste des mots hostiles, un décalogue appelant à une bonne communication, en le reliant au concept de légalité. Le dictionnaire définit la légalité comme « l’observation des lois ». Ils ont cependant retravaillé cette définition en allant au cœur même du mot : la légalité, c’est avoir le désir de bien vivre, en communauté.

Ils ont également lu les droits inscrits dans la Convention relative aux droits de l’enfant, en réécrivant ceux qu’ils considéraient comme les plus urgents, sous la forme d’un décalogue : « Nous avons le droit d’être respectés et de ne pas faire l’objet de discriminations en tant qu’hommes et femmes. Nous avons le droit d’étudier, de faire des choix en tant que personnes libres. Les nationalités, les langues et les religions ne sont pas une limite. Nous avons le droit de nous exprimer et tout ce que nous disons doit être entendu par les adultes ».

Ce ne sont là que quelques-unes des phrases prononcées à haute voix par les jeunes, et après chaque déclaration, un grand bruit résonnait sur la place remplie de près de 400 enfants et jeunes, créé par les tonalités d’instruments fabriqués par eux à partir de matériaux recyclés.

« Certains peuvent penser que, parce que nous ne pouvons pas voter avant d’avoir 18 ans, nous ne comptons pas beaucoup dans la société en tant que citoyens. Ce n’est pas vrai ! Nous aussi, avec notre voix et nos petits gestes quotidiens, nous pouvons choisir de vivre ensemble avec les autres, nous pouvons choisir de faire la différence, nous pouvons choisir que la légalité est aussi une question pour nous. C’est pourquoi aujourd’hui, devant vous tous, nous voulons dire haut et fort que “nous sommes là” et que nous nous engageons à faire partie de cette ville que nous aimons ! Et, à tout ce qui malheureusement blesse et détruit encore, nous voulons répondre, par cette invasion poétique, que nous essayons à notre petite échelle de choisir ce qui est beau, bon et vrai. L’école devient alors une école vivante et une école de la vie, et s’il y a une chose que nous avons apprise, c’est que, tout en construisant le bien, il ne faut jamais perdre l’espoir », ont déclaré les porte-parole.

Les représentants de la municipalité étaient également présents à l’événement : la présidente du conseil municipal, Maria Caterina Manca, le conseiller municipal et président de la commission du conseil « légalité démocratique », Maurizio Gaigher, et la conseillère municipale, Samuela Quercioli. En conclusion, la Directrice de la communauté des FMA, Sœur Annamaria Nizzola, s’est adressée aux participants en disant :

« Avec ce Flash Mob, nous avons voulu exprimer publiquement, au centre de la ville, nos convictions, pour que tous soient sensibles et courageux dans la lutte contre toute forme d’illégalité et de violence, contre tout geste qui va à l’encontre de la dignité des personnes. Nous sommes convaincus que nous pouvons compter sur votre soutien et votre aide dans cette entreprise très importante ! Nous vous remercions ! En signe et en souvenir de cet événement, nous vous offrons le T-shirt de notre école et une fleur, le tournesol, qui nous apprend à toujours nous orienter vers la lumière, la beauté, le bonheur !

Pour clore, le flash mob, les notes de la chanson “Il Cielo è sempre più blu” (Le ciel est toujours plus bleu), pour souligner que la légalité favorise le vivre ensemble, de manière responsable et sereine, pour construire la communauté.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.