Rome (Italie). Le 22 novembre 2021 à Rome dans l’Aula Magna « Jean Paul II » l’Année Académique 2021/2022 de la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education « Auxilium » s’est officiellement ouverte, la 67ème dans l’histoire de la Faculté.

A l’évènement étaient présents la Vice-Grande Chancelière, Mère Chiara Cazzuola, nouvellement élue Supérieure Générale de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, Mons. Gianrico Ruzza, Evêque de Civitavecchia-Tarquinia et Administrateur Apostolique du Diocèse de Porto et Santa Rufina, le Pr Andrea Bozzolo, Salésien de Dom Bosco, Recteur de l’Université Pontificale Salésienne de Rome, le Dr Marco Della Porta, nouveau Président de la Municipalité XIV de Rome, les étudiants et les étudiantes, les enseignants et le personnel administratif et de service, les invités et les autorités académiques, civiles et religieuses.

L’acte académique de l’inauguration s’est ouvert par la Célébration Eucharistique présidée par Mons. Gianrico Ruzza qui, dans son homélie, réfléchit sur la réalité de la recherche comme acte d’amour spirituel, intellectuel et relationnel : ‘’La Recherche se doit d’être attentive aux questions de foi, de connaissance, d’authenticité et doit être mise au service du progrès afin d’assurer à tous une vie digne’’.

Le rapport sur l’Année Académique 2020/2021 de la Doyenne, Pre Piera Ruffinatto, qui a retracé les évènements significatifs et les initiatives culturelles vécus au cours de l’Année Académique qui vient de se conclure a suivi. Elle a terminé en rappelant à l’ensemble de la Communauté académique l’engagement choisi par la Pastorale Universitaire pour la nouvelle A.A. : Appelés à préparer l’avenir. ‘’Préparer l’avenir, répète avec insistance le Pape François, est différent d’être préparé pour l’avenir, car cela signifie faire notre part pour que l’avenir aille dans la direction que nous voulons’’, explique-t-elle.

La Pre Ruffinatto met en évidence trois pistes afin de concrétiser cet appel : l’engagement en faveur du Global Compact on Education, en s’appuyant sur le patrimoine pédagogique du Système Préventif et en apportant une contribution pour ‘’l’identité des femmes qui éduquent et réfléchissent sur l’éducation’’ ; la création de synergies et d’alliances afin de parvenir à une véritable conversion écologique intégrale. Enfin, l’engagement à continuer, en tant que Faculté internationale et salésienne, à faire de la Communauté académique un lieu privilégié où la culture de la rencontre et de l’accueil entre les personnes de traditions culturelles différentes est élaborée avec des projets de partage et de service aux plus démunis et en particulier aux jeunes : ‘’C’est et veut être notre façon d’être là et de collaborer au processus de régénération de l’Italie et de tous les Pays du monde que cette assemblée si significativement représente’’.

Préparer l’avenir : nouveaux paradigmes et alliances de formation pour l’Université aujourd’hui’’ est le titre du discours d’ouverture académique tenue par la Pre Susanna Sancassani, Responsable du Service METID – Méthodes et Technologies Innovatives pour la Didactique du Polytechnique de Milan et Coordinatrice de la table ‘’Ecosystèmes numériques pour l’innovation didactique’’ de la Conférence des Recteurs des Universités Italiennes (CRUI).

La Pre a parlé de la façon dont la situation de crise pandémique a conduit à l’accélération de tous les processus de numérisation de l’enseignement supérieur, ce qui interpelle les Universités, en soulignant la nécessité d’un ‘’changement de paradigme’’ afin d’interpréter le nouveau scénario : ‘’Cela signifie créer et partager un nouveau paradigme dans lequel la détérioration de la foi dans le ‘ici et maintenant’ entraîne toute une série de conséquences qui est bien trop longue pour s’épuiser en alternant quelques heures d’enseignement en ligne et quelques heures d’enseignement en présentiel’’.

Un nouveau paradigme possible pour l’apprentissage peut naître de formes renouvelées d’alliance, d’intégration, de fusion, de mélange entre les dimensions de l’enseignement physique et des processus d’apprentissage en ligne, d’où la proposition de la Pre de six ‘’continuums’’ entre la dimension physique et en ligne, dans l’ensemble de l’offre éducative.

Dans son discours de bienvenue, Mère Chiara Cazzuola a souligné l’harmonie des thème traités par la Pre Sancassoli avec les réflexions du XXIVème Chapitre Général qui vient de s’achever, sur les défis éducatifs qui, dans le contexte de la contemporanéité, émergent de la vie des jeunes, des familles, des différents pays dans lesquels l’Institut FMA est inséré : ‘’Nous avons souligné à quel point il est urgent, en tant que Communautés Educatives, d’assumer la prévention d’un point de vue pédagogique. Le Système préventif, héritage charismatique de St Jean Bosco et de Ste Maria D. Mazzarello, a en effet en lui-même une force humanisante, fondée sur le respect de la dignité de la personne et de ses rythmes de croissance’’.

Mère Chiara, finalement, a invité la Communauté académique ‘’à valoriser encore plus l’étude de la dimension féminine de l’éducation, la promotion et l’empowerment des femmes à travers la formation universitaire et la prospective préventive qui en caractérise l’approche pédagogique’’ et a confié la nouvelle A.A. à Marie : ‘’Elle, qui a guidé notre Famille religieuse au cours de ces 150 ans, elle continue à être présente dans le parcours post-capitulaire et à ‘marcher dans nos maisons’ en réveillant la fraîcheur originelle de la fécondité vocationnelle de l’Institut dans la société d’aujourd’hui’’.

En qualité de Vice-Grande Chancelière, Mère Chiara Cazzuola a ensuite proclamé Doyenne Emérite la Pre Antonella Meneghetti, professeure de Liturgie et a officiellement déclaré l’Année Académique 2021/2022 ouverte.

Source: pfse-auxilium

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.