Rome, (Italie). Août 2021 marque le 95e anniversaire de l’entrée de la Servante de Dieu sr. Antonieta Böhm au Noviciat de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice.

C’est un anniversaire important car, comme l’expriment les Constitutions de l’Institut FMA, c’est « la période de véritable initiation à la vie religieuse» au cours de laquelle « on cherche à assumer l’identité de la Fille de Marie Auxiliatrice » (C 90) .

Née le 22 septembre 1907 à Bottrop (Allemagne), ville du nord entre la Rhénanie et la Westphalie, après la mort de ses parents, Antonieta vit avec son frère à Essen Borbeck et fréquente l’oratoire des Filles de Marie Auxiliatrice. Là, elle rencontre les FMA, elle est fascinée par elles et l’envie de les suivre commence à grandir en elle pour être comme elles.

Antonieta entra comme postulante à l’Institut des FMA en janvier 1926, et le 5 août 1926 elle entre  au noviciat Saint-Joseph à Nice Montferrat (Asti), Italie, car il n’y avait pas encore de noviciat en Allemagne.

Les informations sur cette étape de la formation de sr. Antonieta se trouvent dans la Chronique du noviciat Saint-Joseph mais c’est surtout à travers ses lettres dans lesquelles elle raconte souvent les expériences de cette maison.

Une vidéo préparée par Sr. Guadalupe Chávez, Vice-Postulatrice FMA de la Cause de Canonisation de Sr. Antonieta Böhm, rapporte quelques épisodes racontés par la Servante de Dieu dans une lettre écrite à l’occasion du Centenaire de la Maison, célébré en 1995, à Sr. Margherita Giudice, alors Directrice de la Maison Saint Joseph à Nice Montferrat, de la Province de Marie Auxiliatrice (IPI), anciennement noviciat.

En 1926, 74 novices de première année firent leur entrée et, avec celles de la deuxième année, formaient un total de 115 novices. La Maîtresse du noviciat était sr. Angelina Bracchi.

« Que de souvenirs inoubliables je garde du Noviciat International… »,  dit sr. Antonieta.

Au noviciat, sr. Antonieta a pu connaître de près des personnalités telles que le Bienheureux Don Filippe Rinaldi, Mère Eulalie Bosco, petite nièce du Fondateur Saint Jean Bosco, Mère Marina Coppa et Mère Clelia Genghini, Conseillère Générale de l’Institut FMA. Elle reçut l’enseignement de Don Ferdinand Maccone, vice-postulateur de la Cause de canonisation de Mère Mazzarello. Parmi ses compagnes du noviciat se trouvait sr. Ersilia Canta, qui devint plus tard Supérieure Générale de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice (1969-1981).

Sr. Antonieta poursuit dans sa lettre : “Comme je me souviens avec joie des brèves visites des Mères au Noviciat Saint-Joseph…“. Ce sont les souvenirs des conseils des Supérieures dans leurs visites au Noviciat, que la Servante de Dieu a gardés dans sa mémoire et dans son cœur.

En cette année de préparation au 150e anniversaire de l’Institut et du 95e anniversaire de son entrée au Noviciat, que la Servante de Dieu sr. Antonieta Böhm intercède pour les novices de l’Institut FMA, afin qu’elles grandissent dans un désir authentique d’engagement sur le chemin de la Sainteté.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.