Le 11 octobre : Journée Internationale des Jeunes Filles.

Le 11 octobre : Journée Internationale des Jeunes Filles.

Le 19 décembre 2011, l'Assemblée Générale des Nations Unies, a déclaré le 11 octobre Journée Internationale des Jeunes Filles, fixant ainsi un jour dédié à la réflexion sur les droits des jeunes filles pour mettre fin à la discrimination du genre. Violence, inégalité économique, mariage précoce, travail des mineurs, trafique d'enfants, abus sexuel et beaucoup d'autres encore sont les phénomènes encore très répandus et qui touchent plus spécialement les filles en dessous de 18 ans. Cette journée dédiée à cette tranche délicate des moins de 18 ans est particulièrement sentie par les Filles de Marie Auxiliatrice qui partout dans le monde travaillent en faveur des très jeunes filles, devenant pour elles le signe de la médiation de l'amour de Dieu par la méthode préventive salésienne.

Mais pourquoi instituer une Journée Internationale des Jeunes filles ? Les garçons et les filles jouissent des mêmes droits mais ils doivent affronter des défis différents pour y accéder. Les jeunes filles dans de nombreux contextes ont moins de possibilité par exemple d'être inscrites à une école, parce qu'elles doivent aider à la maison ; elles ont moins facilement accès aux soins médicaux et sont plus souvent l'objet d'abus par rapport aux garçons. Le manque d'égalité des chances fait que les filles sont des sujets extrêmement faibles à l'intérieur de la société.

C'est connu de tous, et les études comparées le prouvent clairement, que si les femmes avaient la possibilité d'étudier et de mettre en pratique leur savoir, leurs habiletés mises à disposition de la famille et de la communauté, elles donneraient une impulsion à l'économie globale. Plus de 200 millions de jeunes femmes vivent dans la pauvreté. Environ 90% des victimes des guerres modernes sont des femmes et des enfants. Plus de 3 millions de filles qui vivent dans des pays de guerre sont invisibles aux yeux de leur propre gouvernement et aux donateurs internationaux. Renforcer et développer ces jeunes filles qui sont les piliers de l'avenir est une priorité de notre époque.

Comme le disait Jean Paul II dans son encyclique Redemptoris Missio, « ces situations sont un appel du Seigneur qui nous guide à vivre une vie Samaritaine capable de donner l'amour et de guérir les blessures des autres pour susciter l'espérance ». Pour cela l'institution d'une Journée en faveur des jeunes filles représente un motif de joie pour tous ceux qui travaillent avec les plus faibles, spécialement les femmes et un pas en avant dans la lutte contre la discrimination des genres.

Ecris un commentaire
3 commentaires
15/10/2012 - Mª Fernanda Afonso, fma

Se a proclamação deste dia Internacional das Meninas levar um só abusador a arrepiar caminho e a perceber que cada ser humano, seja de que sexo ou idade for tem os mesmos diretos a ser respeitado que ele, já valeu a pena! Sim, nós, FMA, continuaremos a dar a vida pela felicidade de todas as meninas.

10/10/2012 - Suor Lucia

"Ringrazio il Signore per questa giornata internazionale per le ragazze. Credo che sia una opportunità per aiutarci a rendere sempre più attuale il nostro carisma,che ci spinge a ""dedicarci con amore preferenziale alle giovani più povere e svantaggiate""."

23/12/2012 15:26:46 - Ercilde Moratelli,fma

"Excelente e necessária oportunidade para as meninas deste século! Quanto tempo as pessoas do sexo feminino precisaria ter tido tal oportunidade! Com certeza nós FMA vamos continuar investindo o nosso melhor na missão como educadoras delas e deles, para que possam crescer como filhas e filhos de Deus em ciência, sabedoria e graça, e se tornem construtores positivos da nova sociedade segundo os valores do Evangelho.


OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.