Confronto 2017 : Sur les lieux de Maïn

Mornèse (Italie). Pour les 250 jeunes du Mouvement Salésien des Jeunes d’Europe et du Moyen Orient, l’expérience du Confronto 2017 continue entre un grand enthousiasme et des moments de réflexion, d’écoute et de spiritualité sur le thème : « Vision, Passion et Mission des admirateurs de don Bosco »

Le 14 août 2017, les jeunes du SYM ont approfondi la spiritualité mornésine dans la rencontre avec la Mère Générale des Filles de Marie Auxiliatrice, Mère Yvonne Reungoat et en visitant les lieux où Mère Mazzarello a vécu. D’abord les Mazzarelli, sa maison natale et le lieu des relations qui ont favorisé sa croissance humaine et spirituelle en famille, avec les amies ; la Valponasca lieu de recueillement, de silence, de désir de Dieu, de la découverte de sa vocation ; la Paroisse où a commencé sa vie chrétienne et où l’Eucharistie a été le centre de toute son existence ; le Collège, lieu de la communion où elle a appris à aimer comme Jésus a aimé ; l’Oratoire, la rue, en passant entre les maisons du pays qui révèle, à petits pas dans la vie de Maïn, le projet de Dieu et la mission à laquelle elle a été appelée : « A toi je les confie ».

Après un court moment de prière, Mère Yvonne a pris la parole en disant : « C’est important de connaître les lieux où a grandi Mère Mazzarello qui a collaboré avec don Bosco à donner de l’espérance, de l’amour, une maison et Dieu aux enfants. Etre ici à Mornèse et à la Valponasca c’est un don très grand. C’est le même que celui d’être au Colle Don Bosco. Etre ici c’est rencontrer Maïn. Ici nous sommes dans les lieux où a vécu Maïn. Justement ici à la Valponasca, dans une famille chrétienne unie, une famille de travailleurs, où Maïn travaillait dans les champs de vignes. Une jeune comme nous et qui était tellement courageuse que les hommes l’enviaient parce qu’elle était plus travailleuse et plus forte qu’eux, toujours dynamique et joyeuse…simple et qui a reçu un appel spécial de Jésus. De cette maison, de la fenêtre de la Valponasca, elle exprimait son grand désir de rencontrer Jésus. Et cette rencontre avec Jésus l’a comblée d’un grand amour pour l’Eucharistie que chaque jour elle recevait en se rendant dans la Paroisse.

Maïn a fait partie d’un groupe dans la paroisse et a été guidé par Don Pestarino qui a su accompagner les jeunes Filles de l’Immaculée à vivre la vie chrétienne avec cohérence. Maïn a traversé des moments d’obscurité dans sa vie, d’abord si forte et puis si fragile, et c’est justement dans la souffrance que Dieu lui a manifesté son projet d’amour : « A toi je les confie ». Ainsi avec son amie Pétronille, elles ont appris à coudre, à s’occuper des enfants les plus pauvres. Ceci peut nous arriver à nous aussi, si nous dialoguons avec Jésus, si nous sommes ouvertes et prêtes à écouter sa voix comme don Bosco et comme Maïn. Quand don Bosco est venu à Mornèse en sortie avec ses garçons, il a compris qu’il devait prendre soin aussi des filles et ainsi il a reconnu en Maïn la personne à qui confier ce songe. Mère Mazzarello a eu l’intuition : « Don Bosco est un saint, je le sens ! »

C’est le Seigneur qui guide l’histoire, la nôtre aussi et nous devons reconnaître dans notre cœur sa présence et ses appels. Ici don Bosco a fondé l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice. Justement à Mornèse, un pays lointain et peu remarqué, mais qui aujourd’hui est devenu très connu et même un but de pèlerinage. Ce même esprit que don Bosco et Mère Mazzarello ont suscité, c’est à nous maintenant de le transmettre, d’un petit grain peut croître une grande plante et vous les jeunes vous pouvez être enthousiastes et dynamiques, créatifs et disponibles pour aider d’autres jeunes à découvrir leur projet de vie. Aujourd’hui c’est vous qui êtes don Bosco et Mère Mazzarello, vous qui pouvez porter la Bonne Nouvelle du Règne aux autres. D’ici, comme du temps de Mère Mazzarello, chacun de nous peut être appelé à aller … en Afrique, en Chine, en Amérique… pour rencontrer beaucoup d’autres jeunes afin de leur porter le Christ. L’amour ne reste pas enfermé, il faut le partager en solidarité et en paix, en chemins culturels en transmettant la joie, le bonheur et l’espérance… Puis elle conclut en disant : « Je voudrais vous inviter à vivre dans un climat de fête et de joie, mais aussi de silence profond, à vivre l’expérience de Jésus qui nous choisit gratuitement, nous aime dans sa bonté, nous invite à son amour, nous accompagne, nous propose la solidarité. Courage ! Que Jésus soit toute votre force et votre joie ! ».

Les jeunes ont pu bénéficier d’un temps de silence et de réflexion qui leur a rappelé la beauté de la vie et de la spiritualité de Mère Mazzarello. La pause à la Valponasca a rallumé en eux le désir de Dieu, comme pour Maïn.

Dans l’après midi ils se sont rendu en pèlerinage de la Valponasca aux Mazzarelli, en empruntant l’ancien sentier des vignes que Maïn parcourait, alors qu’il faisait encore nuit, pour aller à l’église du village et participer à la première messe du matin où était célébrée l’Eucharistie.

Flickr

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.