Rivista DMA

Merci, Mère Marinella

Merci, Mère Marinella

MERCI pour la Revue DMA : pendant des années, tu l'as soignée avec passion et des orientations claires. Avec toi, "la Revue pour la Pastorale des Jeunes", est devenue Revue des Filles de Marie Auxiliatrice : une part de toi qui se prolonge maintenant dans l'histoire de l'Institut.

Un don qui se continue dans le temps, voici de ta vie "vécue en plénitude de don au Seigneur et à l'Institut, que tu as servi avec amour, intelligence, intuition fine, audace, fraîcheur et essentiellement évangélique" comme l'a mis en évidence Mère Yvonne.
Aujourd'hui tu reviens nous redire ce que tu écrivais dans tes circulaires, où nous lisons le secret de ton être de femme aux horizons illimités, mère capable de tendresse et de force.

"Découvrir le Ressuscité, même dans les signes de mort qui nous entourent, est générer en nous une source d’espérance et savourer la vie de Dieu". (Circ. 701)

Chaque jour comme Institut nous renouvelons notre confiance à Marie avec une foi vive et une grande espérance. Seulement avec l'aide de la Mère nous pourrons être telles que le Seigneur nous veut".(Circ.703)

"La belle réalité d'une communauté éducative sera valide seulement si nous nous sentons "Eglise" et si nous savons tous sensibiliser à la communion ecclésiale, qui a son centre d'unité dans l'Eglise universelle léguée au Pape”. (C 687)

"Aidons les jeunes à découvrir la beauté d'une vie donnée aux autres et coopérons à améliorer la société dans laquelle ils porteront un souffle d'espérance." (C. 779)

"La joie salésienne est le fruit d'un amour imprégné du don total et serein de soi. Les personnes les plus sereines qui vivent à côté de nous ne sont pas celles qui refusent la souffrance, mais celles qui en ont compris la valeur salvifique". (C. 741).

“Notre engagement personnel et commu-nautaire, nous porte à nous enfoncer toujours plus dans la culture qui nous entoure, de regarder le positif qui la caractérise pour savoir en saisir les valeurs et les imprégner de valeur évangélique" (C 775).

Mère Marinella Castagno
Est née à Bagnolo (Cuneo) le 21 mai 1921.
Décédée à Nizza Monferrato (Asti)
le 5 février 2013, elle a été
Supérieure générale de l’Institut FMA
de1984 à1996.

 

 

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.