Rivista DMA

Nouvelle façon de communiquer

Nouvelle façon de communiquer

Le 5 juin on célèbre la 45 ème Journée Mondiale des  Communications Sociales sur le thème :”Vérité, annonce et authenticité de la vie à l’ère numérique“ Du commentaire de Benoît XVI émerge la vision positive concernant la possibilité offerte par de nouvelles technologies pour communiquer l’Evangile aujourd’hui. Le Pape invite à utiliser les émissions sociales et les considère comme “une grande opportunité” pour les croyants, invitant les chrétiens à “s’unir avec confiance” et responsabilité créative au réseau des rapports que l’ère numérique a rendus possible. Pas simplement pour satisfaire le désir d’être présents, mais parce que ce réseau est partie intégrante de la vie humaine.

Il conseille donc de “témoigner avec cohérence dans notre propre profil numérique et dans la manière de communiquer des choix, des préférences, des jugements qui soient profondément cohérents avec l’Evangile.”

Le message relève avec lucidité la compréhension des grands changements culturels et sociaux de notre temps, guidés, en grande partie, par la “profonde transformation, en acte, dans le domaine des communications”. “Les nouvelles technologies n’ont pas changé seulement la façon de communiquer –affirme le Pape– mais la communication en ellemême, pour laquelle on peut affirmer que nous sommes face à une vaste transformation culturelle... Une nouvelle façon d’apprendre est en train de naître avec l’opportunité inédite de stabiliser les relations et de construire la communion”.

Les jeunes, les “nouveauxnés” immergés dans la nouvelle culture de la communication ne ressentent pas profondément les influences. Et ils n’expérimentent pas “les inquiétudes, les contradictions, la créativité propre de ceux qui s’ouvrent avec enthousiasme et curiosité aux nouvelles expériences de vie”.

Le Pape fait réfléchir sur quelques défis inscrits dans une mutation actuelle qui tend à compromettre l’équilibre entre les relations médiatiques de la technologie et les relations interpersonnelles, face à face. “Qui est mon “prochain”  dans ce nouveau monde ? Le risque n’existe-t-il pas d’être moins présents envers ceux qu’on rencontre dans la vie quotidienne ? Avons-nous le temps de réfléchir de façon critique sur nos choix  et d’alimenter des rapports humains qui sont vraiment profonds et durables ?”.

Quelle est la place de la dimension “humaine” dans l’époque numérique ? Benoît XVI nous a dit qu’il “est important de se rappeler toujours que le contact virtuel ne peut et ne doit remplacer le contact humain direct avec les personnes à tous les niveaux de notre vie” et que “les relations humaines directes restent toujours fondamentales dans la transmission de la foi!”.

gteruggi@cgfma.org

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.