Nous avons réfléchi, échangé d’après les propositions reçues pour préparer
la fête de la Reconnaissance

Hier : nous avons reçu la foi dans un terrain porteur, dans une atmosphère, une ambiance …
Il y a eu des intermédiaires, une parole !
Il y a eu un désir de réaliser un projet.
L’évènement nous a conduit, nous a bousculé et nous a obligé à nous adapter à un autre mode de vie pour maintenir une présence salésienne.

Les défis aujourd’hui : S’intéresser au monde avec un regard aimant à la manière de Jésus.
Avoir une grande écoute pour pouvoir dire à la personne une parole qui relève, qui redonne confiance et qui permet à la personne de trouver son chemin.
La communauté doit rejoindre ce monde qui est là autour de nous et dans la prière, nous avons à le présenter au Seigneur.

Demain : ce qui est posé aujourd’hui, sera posé pour demain c’est-à-dire témoigner, vivre de l’Evangile et le traduire dans un monde en mutation qui est difficile à imaginer aujourd’hui.
S’informer sur la culture de l’autre et la respecter ; Don Bosco commence par la fête, le jeu, le théâtre …et la prière !
A nous d’inventer des lieux de rencontre, de proximité …
Un rêve : comment maintenir de l’humain (téléphone, carte postale, etc.) avec les moyens de communications sociales ???
Communauté de Lanvallay Notre Dame de Lourdes (FRC)

.............................................................................................................

Court partage sur la préparation de la Fête de la Reconnaissance 2013, en communauté.
Communauté Paris Don Bosco Soeurs aînées

Sur le mystère des relations qui tissent notre quotidien et sur les défis à relever en communauté.

Nous rencontrons des défis pour notre foi personnelle communautaire : Nous essayons de faire ressortir le positif mais si une remarque négative émerge, il nous arrive d'apporter de l'eau au moulin au lieu de calmer le jeu. Cependant, bien des gestes d'entraide, de solidarité, beaucoup de services rendus, d'attention, de désir de nous retrouver ensemble dans la convivialité, et avec chaleur, se remarquent au fil des jours et sont vécus au nom de notre foi au coeur de notre Consécration. De même, pas d'animosité entre nous, pas de rancune. Le dialogue repart presque aussitôt.

Un des défis à relever au nom de notre foi dans une communauté de soeurs âgées, fatiguées, est d'entrer dans une démarche d'acceptation des limites du corps pour les assumer avec patience. Il arrive que dans nos relations réciproques, les nerfs prennent le dessus.

Dans la prière, nous nous rappelons l'année de la foi et commençons le chapelet par : « Je crois en Dieu, le Père Tout Puissant », comme nous l'a conseillé Benoît XVI. Avec foi, nous sommes fidèles à l'office du milieu du jour pour les vocations.

............................................................................................................

Fête de La Reconnaissance 2013
La communauté a réfléchi et partagé sur
La semence de la foi semée dans son terrain

Hier :
Nous vivions dans une société globalement chrétienne. Pour la plupart d’entre nous, la foi était vécue en famille.
Elle s’entretenait, se développait dans des engagements paroissiaux, mouvements d’action Catholique (J.I.C. ; J.A.C. ; J.O.C. ; M.E.J ; .scoutisme).
En Congrégation, hier et aujourd’hui notre foi se nourrit de tout ce qu’elle nous offre : temps de méditation, prière, lecture, réunions de communauté, récollections, retraites, circulaires, sessions, congrès, pèlerinages.
Les défis que nous rencontrons pour vivre la foi en communauté et dans la mission :
Aujourd’hui :
Vivre le don joyeux de notre vie dans le quotidien et l’ouverture de nos communautés.
Manifester une attention particulière aux personnes vulnérables et en « déviance » à ceux et « celles qui, pour diverses raisons, ont le moins de chance de réussir dans leur vie et sont les plus menacées » (cf. c. art. 65)
Chercher les moyens de répondre à leurs besoins et les soutenir dans leur croissance.
Susciter et accompagner les engagements des jeunes dans les divers groupes : Vidès, Campobosco, Mouvement Salésien des Jeunes, Groupe Recherche Vocation Salésienne , Scoutisme…
S’ouvrir et se former aux réseaux sociaux : internet, twitter, facebook…
Nouvelles voies d’Evangélisation :
Demain :
Enraciner davantage notre vie dans la foi et la prière.
Développer l’aspect caritatif en veillant à « relier » foi et charité « pour ne pas être qu’une ONG compatissante ». Pape François
Savoir écouter les jeunes, les comprendre, les accompagner, ils sont plus « spirituels » qu’on pourrait le croire. Beaucoup sont en recherche à travers le zapping religieux.
Le grand défi de l’éducation reste d’actualité. Dans un monde de relativisme, éduquer la conscience
personnelle et promouvoir la vie ensemble.
Respecter et rejoindre les personnes, particulièrement les jeunes, de différentes sensibilités et chercher à les conduire au Christ.

Communauté Notre Dame de Lourdes PARIS FRC
Le 06/04/2013

...............................................................................................................................

Fête de Sœur Yvonne 2013

Réflexion et partage sur :
- La semence de la foi semée dans ton terrain
- Les défis que tu rencontres pour vivre la foi en communauté et dans la mission
- Les nouvelles voies d’Evangélisation

1. L’Alsace est une terre riche en témoignages fondés sur la foi en Jésus Christ, envoyé par le Père et qui demeure par l’Esprit. Les sanctuaires à Marie y sont florissants. Mais ce qui caractérise ce pays aujourd’hui à travers des siècles d’envahisseurs est la vie de foi interreligieuse possible. Juifs, catholiques et protestants y cheminent ensemble depuis longtemps, l’islam est venu s’y rajouter les 25 dernières années.
Sur ces fondements qui appartiennent à cette histoire nous avons chacune un parcours différent de la foi, où intervient le Sacré dans nos vies, immanence et transcendance de Dieu, semée par nos parents, nos amis, nos maîtres d’école.
Chaque jour inscrit une nouvelle page avec son lot d’enthousiasme ou de pessimisme, car la foi est vie. Elle n’est pas statique pour aucune d’entre nous.

2. Nous vivons notre foi en participant aux célébrations de la Paroisse. Les laïcs aiment nous rejoindre en semaine pour l’Eucharistie dans notre chapelle. Nous avons aussi au Lycée des moments de partage avec l’équipe éducative, l’équipe de pastorale, les Anciennes élèves, les Salésiens Coopérateurs et les personnes heureuses de nous rendre visite. Bien des personnes que nous rencontrons par ailleurs ne lisent pas ou ne connaissent pas la Parole de Dieu. Elles sont plus sensibles aux témoignages de vie des chrétiens. Dans notre témoignage il est important d’apporter les couleurs d’une foi salésienne : simple et joyeuse. Nous l’expérimentons auprès des jeunes en mettant en pratique, lors des conseils de médiation, ou des rencontres individuelles, la pédagogie de la confiance et de la bonté, qui aide les jeunes, blessés par la vie, à tenir debout.
Avec les enseignants, chrétiens et musulmans nous sensibilisons les jeunes à la dimension humanitaire..
« Il y a longtemps que nous n’avons creusé notre puits » disait Christian de Chergé à un ami musulman, lorsqu’ils échangeaient en profondeur. Ils se demandent : « Au fond de notre puits, qu’allons-nous trouver ? De l’eau musulmane ou de l’eau chrétienne » ? Son ami musulman l’a regardé mi-rieur, mi-chagriné : « Tu te poses encore cette question ? Tu sais au fond de ce puits là, ce que l’on trouve est l’eau de Dieu ». (Christian de Chergé Invisible espérance. Bayard p.184)
Dans les services administratifs, éducatifs ou simplement d’aide et de soins à la personne chacune d’entre-nous est en rencontre et questionnement sur notre foi et celle des autres.

3. Nos voies nouvelles et toujours anciennes sont celles qui se fondent sur notre conversion à la connaissance de la Parole de Dieu et en son témoignage qui l’authentifie, là où nous sommes. Sans rien, nous sommes fécondées par la capacité que Dieu nous donne à aimer. Source constante pour alimenter notre foi et la mettre en œuvre aujourd’hui !
Nous sommes ouvertes à la mise en œuvre de la DIAKONIA 2013 : service, solidarité, fraternité, proposée par les Evêques de France.

........................................................................................................