Sr. Agnès Boxho ha fatto la sintesi delle condivisioni delle 5 comunità che formano la nostra ispettoria BEB :

La semence de la foi semée dans notre terrain hier :

La foi est un don gratuit de Dieu. Nous avons grandi dans un contexte de foi : en famille, à l’école, en paroisse, dans les mouvements de jeunesse, dans l’Institut : terre fertile où la semence de la foi a pu germer, grandir, s’épanouir ….
La foi s’incarne dans des personnes qui nous ont marquées.
Dans l’Institut, nous croyons à ce que nos premières sœurs ont fait, et nous continuons à vivre notre charisme du début, mais dans d’autres circonstances.

Les défis rencontrés pour vivre la foi aujourd’hui :

Donner priorité à la relation à Dieu.
Se persuader que Dieu nous aime comme nous sommes.
Discerner toujours la volonté de Dieu, se confronter avec les Constitutions.
Voir les nombreux bourgeons de foi chez les laïcs : les animateurs, les éducateurs … et tous les clins d’œil de la Providence.
Vivre la présence de Marie dans l’aujourd’hui. Elle nous apprend à être attentives aux signes ; oser y croire et nous ouvrir aux signes de notre temps.
Se sentir responsable de construire une communauté de qualité empreinte de joie et d’esprit salésien.
Surmonter les obstacles dus au vieillissement, aux troubles de la santé, aux incompréhensions, aux jugements.
Promouvoir la Formation Permanente des Chrétiens, cours par correspondance pour l’approfondissement de la foi. Certains suivent ces cours pour redynamiser leur vie de foi, d’autres « recommencent » à croire et à vivre leur foi.
Notre foi vécue aujourd’hui est le fruit de tout ce que nous avons reçu dans une ambiance de foi y compris dans les sacrements. « Ce que tu portes en toi et ce que tu vis, témoigne-le au dehors ».

Les nouvelles voies d’évangélisation - demain

D’abord se laisser évangéliser.
Rester en contact avec la Parole.
Porter le futur dans la prière, la confiance, l’espérance.
Continuer à se former.
Concrétiser la Parole dans la communauté.
Accepter les autres comme ils sont.
Augmenter la cohérence entre ce qu’on dit et ce qu’on fait.
Tenir compte des cultures, mais toujours revenir à l’essentiel.
Rencontrer le Christ à travers le canal privilégié de la Parole, de l’Eucharistie, et le révéler aux autres.
Inventer de nouveaux chemins d’Evangélisation en utilisant les nouvelles technologies : Internet par exemple qui propose des réflexions, des temps de prière, des retraites même … mais aussi les rassemblements chrétiens, les pèlerinages, les contacts avec des croyants …