PREPARATION A LA FETE DE MERE GENERALE 2013

Nos soeurs de la Province Indienne de Chennai en nous proposant de réfléchir sur notre vie de foi, elles nous évangélisent déjà !

1. LA SEMENCE DE LA FOI SEMEE DANS TON TERRAIN - HIER

1. « La foi reçue et vécue en famille.
A 15 ans, la 1ère rencontre avec les SDB et les FMA, pendant une semaine de formation avec autour de 60 jeunes, ma foi devient un choix personnel
Passage d’une foi reçue à une foi choisie, donc personnelle ! »

2. « C’est dans la simplicité de la vie chrétienne dans ma famille que j’ai reçu la foi et chez les Filles de Marie Auxiliatrice »

3. « La foi vécue par mes parents, foi simple, concrète, quotidienne et profonde. L’exemple et l’expérience de vie de ma grand-mère ! Quelques FMA qui malgré l’âge ont su se maintenir jeunes, pleines de vie et de fraîcheur ! »
Les gens du village en Georgie, dans lequel j’ai vécu, où malgré les longues années d’absence d’un prêtre, les chrétiens ont maintenu vivante leur foi au risque d’être d’emmenés dans les leguer en Sibérie. ! »

4. « Grâce à ma sœur qui m’a aidée, car elle a été capable de semer la foi dans mon cœur ! »

5. « La foi, elle m’a été transmise par ma famille. Cela a été une adhésion personnelle ensuite. Un vouloir répondre à l’appel perçu en moi. Me donner au Christ, en fidélité à son appel, au service de l’Eglise et des frères et sœurs. »

6. « La manière de vivre de mes parents m’ a marquée, des FMA qui m’ont partagé leur expérience. Tout cela m’a aidée surtout dans les moments de crise. »

7. « Grâce à ma sœur qui m’a aidée, car elle a été capable de semer la foi dans mon cœur ! »

8. « Je suis née avec la foi de ma famille. Leur témoignage de vie. Les mouvements auxquels j’ai participé m’ont aidée. (ALAVI) »

9. J’ai reçu la foi dans ma famille. La semence de la foi liée à celle du semeur. La nature très liée à ma foi.

2. LES DEFIS QUE TU RENCONTRES POUR VIVRE LA FOI EN COMMUNAUTE
ET DANS LA MISSION - AUJOURD’HUI

1. « Quand j’oublie de « me convertir » alors dans ma vie communautaire et face à la mission, cela devient une difficulté, pour vivre ma foi avec radicalité et la témoigner… »

2. « Le défis pour vivre la foi en communauté d’où vient – il ? Des différences humaines : le tempérament, le caractère, le comportement, la différence de formation .

A la veille de la Noël, devant le mystère de l’incarnation, dans un moment de prière au cours duquel j’ai fait défiler chacune des sœurs de la communauté, je suis convaincue d’avoir vécu un moment non pas selon la chair, mais selon l’esprit !

Devant chacune de mes sœurs, j’ai pu dire avec conviction, sincérité et dans la foi :
« Seigneur je crois que tu l’aimes comme elle est et qu’elle te cherche, que tu habites en elle, qu’elle cherche à te plaire; que tu l’as appelée à toi d’abord par le baptême et ensuite par la vocation religieuse salésienne… MALGRE SA CHAIR ! ses péchés, ses limites, ses faiblesses, ses brusqueries ! »

Depuis le début de l’année de la foi, je demandais au Seigneur de me montrer ce qu’il voulait de moi, comment croire concrètement en lui afin d’évangéliser !

Maintenant, chaque fois que j’ai une difficulté de relation, je fais cet exercice et puisque j’ ai fait une expérience, c’est comme si j’étais au volant… je reviens au point mort et je redémarre dans la paix !

Une expérience de foi qui me rend capable d’évangéliser mon regard, pour continuer à regarder avec bonté. »

3. « En me demandant fréquemment : dans cette situation, avec ces personnes : Seigneur que veux-tu me dire ? Situations soient positives que négatives, dans les difficultés. C’est pour la 1ère fois que je rencontre le visage de Jésus dans le visage des filles au foyer, dans le visage de mes consoeurs !

J’ai vécu un moment de crise de foi : pendant lequel la lumière près du tabernacle était devenu une aide pour continuer à croire ! »

3. LES NOUVELLES VOIES D’ EVANGELISATION - DEMAIN

1. « Revivre la radicalité évangélique. Redynamiser la joie de vivre ensemble, d’appartenir à l’Institut, à la communauté et d’être proche de chaque sœur ! »

2. « L’approfondissement et la mise en pratique des documents de l’Eglise, de la parole du Pape, de l’Institut. »

3. « L’expérience de Jésus tel « le parfum de Dieu communiqué »

4. « Etre vraie, vivre sérieusement selon l’Evangile afin d’être transparence de Jésus. Devenir témoin pour le donner à un monde, assoiffé de Lui. »

5. « La foi, la confiance en l’autre pour un témoignage joyeux ! »

6. « Je demande au Seigneur de faire grandir ma foi. Joie de pouvoir le visiter à la chapelle et d’accueillir son aide ! »

..............................................................................................................

Très chère Mère Yvonne

« Ensemble dans la foi vers une plénitude de vie »

Notre chemin de croissance de cette année scolaire 2012 – 2013 est tracé en tant que communauté éducative qui se forme à petits pas.
Au début de l’année, un programme a été établi avec des valeurs éducatives à développer chaque
mois. Ainsi, dans un esprit de coresponsabilité, les Filles de Marie Auxiliatrice, les enseignants, les élèves et parfois les membres de l’Association des Parents d’Elèves tour à tour par le biais du mot du jour, développent une attitude à vivre en vue de donner une orientation commune à notre vécu quotidien.
Les thèmes du mot du jour sont reliés l’un à l’autre et vise l’unification de l’être de chaque personne dans notre contexte islamique où il y a le respect de la religion.
Ce mois d’Avril, nous développons et essayons de vivre la valeur de l’honnêteté.
En union avec notre Institut et avec un regard spécial porté sur la situation socio- politique de notre pays : le Mali, nous essayons de manifester chaque jour notre reconnaissance au Dieu de la Vie, en cherchant à vivre fidèlement notre Foi, à annoncer Jésus un vrai témoignage de notre identité chrétienne, de notre vie religieuse salésienne. Conscientes de nos qualités et limites, nous cherchons de promouvoir la paix à travers ce que nous disons et ce que nous faisons.

La fête de la reconnaissance au niveau mondiale est aussi pour nous l’occasion de renouveler notre élan pour grandir dans cette valeur très riche de contenu qu’est l’honnêteté avec une volonté de surmonter les difficultés avec courage et persévérance.

Mère Yvonne, c’est à travers ce petit partage de notre vie que nous voulons vous exprimer notre MERCI.

Le MERCI de chaque membre de la communauté éducative de Niamana (Bamako) d’abord à Dieu qui est l’auteur de notre Vie. Notre Sauveur qui vous comble de ses grâces et qui vous soutient dans la mission qu’Il vous confie.
MERCI, Mère pour votre Vie pleinement donnée pour notre croissance spirituelle.
NotreMERCI s’étend aussi à toutes les personnes qui nous aiment et qui se sont engagées à réaliser le slogan proposé pour votre Fête et pour toujours :

« Ensemble dans la Foi vers la plénitude de vie »

La Foi reçue hier, la Foi qui lutte aujourd’hui qui nous aide à surmonter les difficultés, la Foi
qui s’ouvre demain dans les nouvelles frontières de l’évangélisation.

La Communauté éducative de Niamana BAMAKO